Coup de foudre entre filles (PB)

Coup de foudre entre filles (PB)

Je l’ai rencontrée il y a 1 an et demi. C’est fou comme le temps passe et trépasse aussi…
J’ai donc eu un coup de foudre sur une fille,  une vraie étincelle au cœur, que je n’ai pas pu éteindre depuis. Je lui ai avoué de façon indirecte. J'ai réussi à la retrouver, non sans peine. Par hasard et par chance, j'ai eu son numéro de téléphone. En lui envoyant un message anonyme, j'ai pu avoir son adresse email.
Au début je lui avoue que j'ai craqué sur elle, que c'est indescriptible...etc et là la chose délicate... que je suis une fille...(eh oui) que lui révéler mon identité ne servait pas à grand chose pour le moment. Elle me répond, qu'elle ne sait pas elle même si elle est homosexuelle, que le fait de pas savoir qui je suis, la déstabilise.
Au bout du compte elle me dit même qu'elle ne se sent pas de partir pour cette aventure, et que l'anonymat la trouble. Elle finit par me dire: "si un jour on se croise fait moi signe au bout d'un moment".
Je lui révèle qui je suis...Je m'attends à une réponse, mais plus rien... Les mois sont passés, je l'avais toujours dans un coin de ma tête. Le premier mois je pleurais  chaque soir. Ensuite j’ai repris ma vie. Nous faisions parti de la même école de théâtre, j’avais peur de la recroiser, au détour d'un couloir.
6 mois se passe, j’assiste à un spectacle de l’école, je sais qu’elle y joue... J'étais juste contente de savoir que j'allais la revoir, je pensais être revenue de tout ça. J'appréhendais qu'elle me voit.
Elle arrive en scène, ce n’est plus la foudre cette fois mais mon cœur qui me frappe si fort que je comprends que ce n’est donc pas fini... A la fin, nos regards se croisent et se décroisent, je vois que ça la gêne. On s’ignore.
Mon coeur ne sait pas s'il a raison ou si la raison est au coeur de l'histoire mais je veux lui envoyer un message. Je me souviens de sa dernière phrase dans le mail...
Mon esprit crédule tombe donc dans le panneau d'un nouvel espoir. Je lui envoie un texto : "Je ne t'ai pas oubliée, dis moi de le faire et je tourne vraiment la page"... elle me répond "je suis désolée d'avoir réagi comme çà l'autre soir, le mieux c'est qu'on en discute ensemble une fois". Le lendemain elle m'appelle ! Je ne peux pas répondre sur le moment. J'hésite, j'ai peur, je la rappelle le lendemain. Elle semble plus à l’aise que moi, on se donne donc rendez vous.
La semaine se passe avec une boule au ventre bien accrochée.
Le jour J arrive vite... Je pensais que c’était à elle de me contacter, j’avais besoin qu’elle fasse ce pas vers moi. Elle ne me rappellera pas...
Je finis par lui envoyer un texto (encore un…), le lendemain... pas de réponse.
Ensuite ce fut la « descente aux enfers ».
J'ai réessayé et à chaque fois ça ressemblait à un ni oui ni non... Et ses silences auraient du être clairs pour moi mais impossible de passer à autre chose. Un jour j’ai décidé "d'en finir" je lui envoie un long mail , je lui explique pourquoi tout çà...Elle me répond, me dit même qu'on peut se rencontrer. Elle relance sans le vouloir un nouvel espoir. J’attends tout l'été sans nouvelle...nous sommes en février, j'attends toujours. Je n’ai pas pu m’empêcher de renvoyer un ultime mail en novembre en disant que je ne l’avais toujours pas oubliée et que si un jour elle y repensait, je serais là. J’en ai versé des larmes depuis cet « orage » ... Mais c'est ma muse, mes secondes...  et je me sens si pathétique. Quoi que je fasse, elle est toujours là.

Réponse à PB (Naiade)

Un an et demi c'est vrai que c'est long quand on attend ! Elle a l'air hésitante ... mais en même temps elle se cherche peut-être ? Ce n'est pas évident de franchir le pas de l'homosexualité .

Réponse à PB (Sky)

Moi je pense que ta copine est hétéro. Tu la troubles et elle ne sait plus ou elle en est

Réponse à PB (Aselba)

Oui ce n'est pas évident d'être homo et d'avoir un coup de foudre ! On a tous les risques de tomber sur des hétéros qui parfois le prennent très mal (j'en sais quelque chose ! ...).

Moi aussi j'ai bien pleuré ...Maintenant je préfère faire mes rencontres dans des lieux (ou sur des sites) spécialisés dans ce type de rencontre. Au moins on dépense moins d'énergie à essayer de persuader des gens ...et surtout çà fait moins mal .
Bonne chance à toi !

Réponse à PB (Thebalie)

Il y a une chose que j'ai vécue aussi et que je ne comprends pas ce sont les hésitations (?) Elles sont très fréquentes que ce soit dans les rencontres hétéros ou homos et font souffir énormément. Un jour c'est oui, un jour c'est non ...et pendant ce temps là on oscille entre euphorie et désespoir !

Si au moins on pouvait avoir une réponse franche tout de suite,  çà simplifierait beaucoup les choses.